La Philosophie Holistique du Centre Méditerranéen

Notre philosophie en matière de santé optimale est fonction d’abord du mode de vie conforme à notre évolution et affinement biologique (ce que de plus en plus de facultés de médecine progressistes appellent “lifestyle medicine”, ou “functional medecine” ou “integrative medicine”), fondée sur une alimentation vivante adaptée au primate muni d’une conscience que nous sommes, sur la détoxination et détoxification (c.a.d., nettoyage par des “cleansing juices” et l’activation des cytochrome ¨450 (1) ), sur la remise en forme via le mouvement et l’exercice, (2) et autres techniques.

Une fois que le patient ait un mode de vie capable de commencer le processus homéostasis entre tous les organes et tissues, il peut passer à l’Holistique, dont les éléments hélio-régulation (nous sommes avant tout des êtres de soleil), (3)  émotions, (sur le niveau de stress, dont le stress oxydatif), (4)  notre système de croyance,  notre connexion à notre environnement naturel, notre habitat, l’amour de la Justice, l’Action juste et plein d’autres interventions Holistique.

Dans cette perspective, nous enseignons préliminairement le préventif et le primitif au niveau des régulateurs homéostatiques (4 a) de nos ancêtres communs. Ensuite, nous examinons comment arrêter de reproduire les conditions qui aboutissent au cancer, au vieillissement accéléré et aux maladies dégénératives chroniques, y compris l’intoxication, l’aliénation et la manipulation de certain “social média”. Du point de vue de l’Holistique, la technologie et le contenu du “Social Media” ont une tendance de déloger la conscience de son socle humain, de cet état régulateur de la conscience de soi-même (self-awareness) qui reste délocalisé, sans frontières, hors de l’espace, du temps et des conneries divisives. Sans pouvoir éprouver ce sentiment d’un “effortless awareness of being”, dans le hic et le nunc,  associé au sentiment de gratitude existentiel et du bien-etre holistique, le moteur de la longévité optimale est mal “huilé”, l’expérience ontologique et la perception humaine du Monde nourrit le mal-être, la maladie et la division, en particulier, la séparaton de soi, de l’etre profond du GTV (Grand Tout Vivant). (4 bis)

Sur le plan de l’Action Juste, nous enseignons aussi plus de vingt techniques holistiques peu connues du grand public, fondées en science, pouvant contribuer à solutionner les défis liés aux maladies  et stress chroniques et ce, en redonnant le gout et la joie de vivre dans le “ici et maintenant” et en pleine conscience, tout en redynamisant l’énergie vitale du stagiaire ainsi que son potentiel de vie bien au-delà de 100 ans.

Autrement dit, nous enseignons la “knowledge of healing” que la majorité des facultés de médecine moderne ont perdu, cette connaisance de l’art de guérir chère aux médecins tibétains et aux premiers médecins hippocratiques du 5 siècle avant J.C., une ère qu’Arnold Toynbee qualifia de “Civilisation Spirituelle” exceptionnelle.

D’ou une repétition de techniques holistiques qui on lieu tout au long des séances power points de nos stages, en particulier,  en matière de visualisation créatrice, de chants vibratoires, de rythme djembé (tam-tam africain), de respiration alternée et rythmée, d’exercise soft style Chi Gong et Yoga, d’activation olfactive (5),  méditation prés d’une chute eau et autres, comme  nous le pratiquons dans nos stages. 

Screen Shot 2015-06-12 at 9.03.05 PM

LA FINALITÉ DE LA FORMATION: LE DÉBLOCAGE ET L’ACTIVATION HOLISTIQUE DES “SIGNALING PATHWAYS”.

“Sometimes, the body’s natural harmony breaks down, and we experience dis-ease, which is a reflection of the body’s inability to maintain normal control of its function-providing systems. Because behavior is created through the interaction of proteins with their complementary signals, there are really only two sources of dis-ease: either the proteins are defective or the signals are distorted” Bruce Lipton (Biologiste)

La finalité de nos Techniques Holistiques que nous enseignons, l’effet central de ces techniques, une fois misent en pratique, est le “fine-tuning” ainsi que l’optimisation de la signalisation des voies d’activation biophysique et biochimique (“signaling pathways”), dont le blocage reste l’une des causes fondamentales du mal-etre, des maladies chroniques, de l’atteinte à notre droit fondamental d’atteindre notre plein potentiel de vie de 120 ans, de jouir d’une longévité sans stress chronique, ni maladies dégénératives, tel que notre génome en est capable,  et ce, d’autant plus qu’il a eu des millions d’années pour peaufiner et améliorer via le double moteur de la sélection naturelle et du gene drift,  l’ensemble des systèmes biologiques de l’humain. (6)

NOUS NE PRATIQUONS PAS LA MÉDECINE CONTEMPORAINE OU MODERNE DITE ALLOPATHIQUE:  NOUS ENSEIGNONS COMMENT LA CORRIGER, VOIR LA REMPLACER AVEC DAVANTAGE DE SCIENCE ET DE BON SENS

“When diet is wrong medicine is of no use.When diet is correct medicine is of no need” Ayurvedic Proverb

Nous ne posons pas de diagnostiques, à fortiori, de prognostics comme le fait la médecine moderne. Nous ne traitons ou “soignons” pas avec les protocoles de soins de la medecine allopathique, encore moins avec les médicaments de l’industrie pharmaceutique soutenus par les experts de ceux et de celles qui controlent les rouages de l’Etat. (7)

Notre philosophie de s’écarter autant que possible de la Médecine corporatiste de l’Etat (8) se fondent sur la Déontologie, le Droit et la Science, en l’espèce, sur plusieurs études publiées dans les grand journaux prestigieux hors-Hexagone qui démontrent, avec une ribambelle de preuves probantes, que la majorité des études publiées sur les médicaments et soupesés via les double blind randomized clinical trials, le soit-disant “gold standard” des preuves, soutenus fortement par les experts de l’Etat, sont majoritairement frauduleux et dans l’ensemble sans pertinence pour ce qui est d’une santé optimale. (9)

En outre,  les maladies et les morts “prématurés” dites nosocomiales et iatrogènes sont entre la première et la troisième cause de souffrance collective et de morts. Ainsi, la déontologie en matière de santé optimale nous interdit de pratiquer une telle “médecine”.

A l’appui de cette allégation ci-dessus, il y a l’ importante étude universitaire de John Hopkins (publiée dans le très officiel Journal of American Medical Association il y a plusieurs années) que les experts de l’Etat ne peuvent pas contester. Cette étude a démontré que la medecine allopathique est au moins la troisième cause de décès prématuré, responsable de plusieurs centaines de milliers de mort par an aux Etats-Unis. (Les chiffres en France et dans la plupart des pays pratiquant cette médecine semblent être semblables). (10)

Par ailleurs, la déontologie médicale nous oblige de rappeler que les experts diplomés par l’Etat de la medecine “mainstream” ou moderne  diagnostiquent un désordre métabolique ou maladie selon des procédés souvent invasifs et  douteux, (y compris avec les false negatives) puis, une fois le diagnostique posé, ces experts allopathiques appliquent presque systèmatiquement, sans considérer le bioterrain et la specificité génétique et épi-génétique de chaque patient, un protocole de soins souvent basé sur des drogues dures toxiques qui fatiguent le foi et les cytochromes P 450, tout en provoquant des effets secondaires toxiques qui ont tendance a etre pire que la maladie. Cette philosophie de l’Etat “a pill for an ill” n’est pas conforme à une bonne médecine.

De meme, beaucoup de chirurgie, y compris en cancérologie et en cardiologie, ne sont pas nécessaires. De meme pour la radiothérapie laquelle en cancérologie pousse les cellules cancéreuses souches a passer en mode de survie, d’ou les métastases et la “radio-résistance”, idem avec la chimiothérapie de la médecine de l’Etat, les faits sont irréfutables depuis au moins dix ans, la médecine de l’Etat en la matière est souvent pire (souvent, pas toujours) que la maladie dont souffre le patient, quoique puisse suggérer les statistiques qui sont souvent truqués et-ou mal fait et-ou interprétés de façon défectueuse.

Dans nos stages, nous démontrons avec pièces irréfutables que trop des techniques diagnostiques et des protocoles de soins (traitements) de la médecine conventionnelle sont inadaptés, voire nuisibles, ces procédés ont tendance à fatiguer les cellules tout en produisant des résultats douteux avec moult effets secondaires (toxiques),  d’autres cancers,  dépression de l’immunité,  auto-immunité, une activation des bactéries et virus néfastes et à un encrassement des humeurs, ce qui déplace et-ou augmente davantage le mal-etre du patient que son bien-etre. Ce sont des dizaines de professeurs de medecine avancée qui confirment ces allégations, dont une sélection est postée dans nos stages via power point

Ainsi, nous ne pouvions pas déontologiquement cautioner une telle “medecine”, sauf en urgence quand l’Holistique n’est pas au rendez-vous et quand cette médecine serait réellement fondée en science. L’un des outils que nous utilisons pour déterminer si une technique en médecine orthodoxe est utilisable est la Cochrane review, qui est un orgamisme de scientifiques indépendants qui fait en général du bon travail au niveau de la collecte des preuves à charge et à décharge. Ce collectif a montré que tout en médecine conventionnelle n’est pas inutilisable et nocf. Mais sur la majorité des techniques en orthodoxie médicale, ces scientifiques sont d’accord avec les éditeurs en chef de Lancet et du New England Journal of Medicine, la majorité des études sur  les  interventions en médecine conventionnelle qui sont publiées sont biasées et fondées sur la pseudo-science. D’ou leur dangerosité.

Conclusion provisoire: Nous ne pratiquons pas la médecine “moderne”. de l’Etat. Par voie de conséquence, il ne peut y avoir de pratique illégale de cette médecine par notre Centre ou tout autre Centres de santé “alternative”. Cette médecine dite allopathique est un monopole de l’Etat, protégée par les professionnels de l’élite politique qui rédigent les lois de l’Etat. L”auteur de ce texte ne condamne pas cette médecine en bloc, elle a le droit d’etre sur le marché des thérapies comme d’autres thérapies.  Toutefois, tout le monde devrait être  libre de choisir ce qu’il pense etre la meilleure médecine ou le meilleur vaccin pour lui. Quant aux professionnls de la santé, tant qu’il n’y a pas de fraude et d’abus mettant en danger la vie d’autrui, toute pratique hérétique et holistique devrait etre libre d’exister. En fait, l’auteur de ce texte souhaite que la médecine allopathique moderne prospère, y compris les antibiotiques, les césariennes, les antimitotiques, l’arsenal vaccination, les anti-coagulants, les anti-constipants etc, mais seulement pour ceux et cells qui font partie de la minorité élitiste. Pour l’ensemble du Peuple, ce type de médecine n’est pas conforme à ses intérêts, a sa santé et encore moins à son potientel de vie de super-centenaire.  (11)

LE CENTRE HOLISTIQUE S’INSPIRE DU PRINCIPE FONDATEUR DE LA MÉDECINE HOLISTIQUE: PRIMUM NON NOCERE

Dans l’ensemble, notre philosophie  se centre sur la pédagogie et la démonstration de ce qui peut alimenter le bien-etre, via des techniques holistiques de remise en forme qui ne nécessitent aucune ordonnance, peu de ressources et qui sont sans effets toxiques.

Dans cette perspective, nous procédons par l’exemple. Par une reconnection à la Nature. Au bon sens. Nous enseignons, tel les premiers docteurs, (12) les senseis, les hakims traditionnels, les “health facilitators”, nous montrons, documents à l’appui, ce que la Science non-idéologique, dit. Puis nous laissons le stagiaire choisir sa voie de remise en forme, son chemin. (i.e., naturopath veut dire en anglais, “natural path”, le chemin de la nature).

Bien que parfois utile, (surtout en urgence) la medecine comtemporaine allopathique, comme le rappelle le docteur Sicard (voir son opinion ci-dessous) et des centaines d’autres médecins éclairés  “new age” et “old age” , est dans l’ensemble un échec. Sauf quelques exceptions, la médecine de l’Etat est un échec en cancérologie, en auto-immunité, en neuroscience, en infectuosité comme la COVID-19 et, entre autres désordres, en cardiologie. En effet, cette  medecine contemporaine reste “… incapable de répondre aux principaux maux du quotidien.” comme le rappelle le Professeur Sicard. Il ne faudrait pas oublier que le tabac industriel était promu comme une médecine par la médecine conventionnelle des années 1950 et 1960 alors que les faits montrant le caractère frauduleux de cette allégation étaient établis depuis plusieurs décennies avant. 

Conclusion provisoire: Ainsi, il ne faut plus etre en “self denial”, en déni avec ce type de médecine corporatiste,  il y a mieux. Plusieurs études approfondie de l’Histoire de la Medecine et des faits ont montré les limites de la medecine allopathique moderne, à savoir qu’elle est devenue trop idéologique, compromise par l’argent, la corruption, les dogmes, l’arbitraire et l’authoritarisme liberticide. Meme la façon dont la COVID-19 est conventionnellement gérée doit etre  insérée dans cette perspective.

CE QUE NOUS FAISONS POUR ESSAYER DE CORRIGER LES EXCÈS ALLOPATHIQUES TOUT EN AMÉLIORANT LA SANTÉ PUBLIQUE ET LA VITALITÉ DE NOS STAGIAIRES

Contrairement à la norme orthodoxe des experts de l’Etat, et fidèle à la tradition hérétique, hippocratique et Biblique, nous enseignons d’abord la santé holistique, puis la science innovative et les traditions millénaires, tout en montrant l’exemple, comme le firent les “Esseniens” d’autrefois, comme l’enseignent par mimitisme instinctif les animaux, lesquels n’ont presque jamais les maladies dégénératives contemporaines, tant qu’ils vivent dans leur habitats naturels. Idem pour les humains, tant qu’ils s’alimentent conformément à leur nature génétique, tant qu’ils consomment beaucoup de plantes sauvages et d’alimentation vivante, tant qu’ils s’abreuvent de l’eau de source, des rayons de soleil à profusion, d’aromathérapie, tant qu’ils peuvent accéder aux arbres protecteurs et leur essences aromatiques,  à leur biotops sauvages, ils mettront toutes les conditions de leur coté pour vivre en bonne santé audelà de cent ans.

Puis nous montrons comment un stagiaire peut se remettre en forme via techniques holistiques, comme le firent les premiers medecins qui étaient avant tout des enseignants, des conseillers de l’art de bien vivre, du bien-être holistique.

De façon générale, ce n’est pas le job principal du médecin de “soigner” le malade, surtout dans le domaine des maladies dégénératives et chroniques. Prétendre soigner un malade relève d’un paradigme dépassé, d’une perversion de la médecine. Le travail du thérapeute est de montrer l’exemple, d’enseigner les principes d’une vie saine, de proposer les options appuyées par la science, d’informer, d’enseigner les techniques holistiques que le patient utilisera pour se soigner lui-meme, pour se mettre à la hauteur des “fréquences” élévées de la santé holistique. (12 a) Aucun médecin peut le faire à sa place (sauf pour les urgences du type accident physique). Et quand il le font, quand les hopitaux et les cabinets d’avocat prolifèrent, c’est la fin d’une civilisation qui se met en place, Socrates, dans un dialogue éclairé avec Glucon, le rappelait avec force et talent.

NOTRE PHILOSOPHIE (INTERPRÉTATION) DE LA CANCÉROLOGIE, DE LA CARDIOLOGIE,  DE L’AUTO-IMMUNITÉ, DE LA NEUROLOGIE ET DE LA GÉRONTOLOGIE HOLISTIQUE

Pour la cancérologie,  notre enseignement se base d’abord sur un nettoyage systèmique du corps-emotions du stagiaire. Une fois la détox engagée, (en laquelle ne croient pas ni les cancérologues de l’Etat, ni les experts de l’Etat (NIH) en “médecine complémentaire” (13) nous procédons à enseigner comment le stagiaire peut stopper de nourrir les conditions qui favorisent le cancer.  Une fois sur la bonne piste holistique, le patient peut reconstruire, reprendre les forces de sa jeunesse, renforcer son immunité endogène, sa vitalité, son “chi” tout en retardant la senescence cellulaire.

En couronnement, nous enseignons plus d’une douzaine de techniques holistiques (sur plus de 300) qui peuvent affaiblir la ou les tumeurs, voire les faire disparaitre en quelques semaines (pour certains cas) ou plusieurs mois tout en arretant le processus des micro-métastases ainsi que des thromboses liées à la cancérogenèse. (14)  Les faits montrent qu’il est important de commencer via cette approche. Cette observation est moins un avis médical qu’une réalité biologique que la plupart des experts de la cancérologie conventionnelle refusent de prendre en compte. En effet, non seulement la quasi-totalité de la chimiothérapie cytotoxique voire la radiothérapie ionique encrassent le corps avec des toxines et une immuno-destruction massives, mais ces deux techniques de la cancérologie conventionnelle “more often than not” comme l’on dit en droit américain, contribuent à achever la patient. (15)

En outre, en administrant des médicaments de synthèse qui produisent une cascade d’inflammation via les chemokines et les cytokines interposés, (16) et ce, avant d’avoir enseigner comment arreter de produire les conditions qui favorisent la prolifération cancéreuse et la chronicité des maladies, court-circuite le principe relatif à l’homéostasie, un mécanismes élucidés par les Professeurs Claude Bernard, Antoine Béchamps et un professeur d’Israel qui a découvert les méchanismes de base de l’homéostasie inter-organes.

Pour la cardiologie holistique, l’approche est semblable à celle de la cancérologie holistique, que cela soit pour des désordres cardiaques valvulaires, vasculaires ou autres.  Bien qu’il y ait plus d’une centaine de conditions cardiaques, (certaines d’ordre génétiques), notre approche s’inscrit dans le meme paradigme holistique. Comme nous avons examiné cette discipline de façon exhaustive et que nous venons de finir de rédiger une oeuvre en cardiologie holistique (de 500 pages avec des centaines de références), nous pouvions affirmer avec d’innombrables pièces à l’appui  que si les standards de la cardiologie holistique étaient légalisés et mieux connus, la cardiologie conventionnelle ferait banqueroute en une semaine.

Les maladies de l’endothelium et de la détresse pulmonaire comme la COVID 19 peuvent aussi être beaucoup mieux controlées, voire guéries par l’Holistique.

Idem pour la neurologie en générale et pour la maladie de l’Alzheimer en particulier. En Amérique, grace non à une drogue miraculeuse,  mais à l’Holistique, plusieurs Instituts et “clinical trials” ont démontré pourquoi les drogues anti-Alzheimer de l’Etat ne fonctionnnent pas et comment même l’Alzheimers peut etre guérit holistiquement. (17)

Idem pour les maladies de l’auto-immunité et les désordres métaboliques, y compris le diabète. Dans cette perspective,  une approche holistique est capable de guérir tous ces désordres, mais a condition que le patient n’ait pas été trop endommagés par les interventions de la médecine de l’Etat et que le patient se prennent mieux en charge du point de vue holistique. Quant à la gérontologie et le vieillissement accéléré et précoce, idem, l’Holistique peut favoriser un vieillissement doux, lent, joyeux et long, jusqu’à 120 ans.

Dans les conditions évolutives de vie humaine d’aujourd’hui,  à terme, il faut quand meme s’oxyder et éventuellement mourir. Nous n’avons pas encore complètement élucidé les mécanismes qui expliquent pourquoi les cellules cancéreuses sont quasi-immortelles alors que les cellules somatiques sont programmées pour mourrir via apoptosis et érosion des télomères. Ainsi, à l’heure actuelle, on ne peut que freiner les désordres métaboliques, le stress oxidatif, la senescence cellulaire et, entre quelques autres processus biologiques, l’érosion des télomères, le protein misfoldment, l’instabilité génomique et l’ altération des réseaux de signalisation entre cellules, exosomes et vésicules extra-cellulaire. (17 a). De tous les processus du vieillissement (il y en a plus d’une douzaine), le processus de la déstructuration des protéines est central. En effet, une fois dépassée 100 ans, la majorité des centenaires et supercentenaires qui vivement plus ou moins holistiquement meurent moins des maladies dégénératives et inflammatoires classiques que du “protein misfoldment”, surtout au niveau des reins et du coeur.

Toutefois, en Holistique, ici aussi nous avons des outils innovantes et millénaires pour atténuer ces symptômes de sorte que l’humain puisse atteindre l’ultime phase de vie de super-centenaire, et ce, en douceur et en pleine conscience, sans ce “grand naufrage” dont parlait Charles de Gualle, lui meme décédé comme Albert Einstein d’un désordre cardiovasculaire réversible (en médecine holistique), de la rupture d’anévrysme de l’aorte abdominale.

DISCUSSION

“Medicine being a compendium of the successive and contradictory mistakes of medical practitioners, when we summon the wisest of them to our aid, the chances are that we may be relying on a scientific truth the error of which will be recognised in a few years’ time”. Marcel Proust.

La majorité des médecins vont à la faculté de médecine comme je l’ai fait, mais ne conteste pas le bien-fondé du cursus. Par conséquent, ces médecins n’ont pas la connaissance de l’Holistique, y compris la biophysique, la habitat biologique, l’agriculture bio, l’énergétique, l’hyperthermie, l’hydrothérapie, l’acupression, l’aromathérapie, l’alimentation bio et 36 autres disciplines qui sont importants en médecine holistique.

En outre, comme le remarqua Marcel Proust, (voir citation ci-dessus) les données en médecine changent tout le temps. Ainsi, ce qui a été démontré comme “vrai” aujourd’hui sera très souvent falsifié demain. Par conséquent, au moins moitié de ce que les experts et professeurs des  facultés de médecine enseignent aux étudiants sera périmé dans quelques années. Et quant il y a une nouvelle découverte importante en médecine, le système des choses fait en sorte que cela prend entre dix et quinze ans pour que cette découverte soit approuvé par la FDA et l’équivalent français et mise sur le marché de la santé, à quel point cette découverte sera souvent dépassée.

C’est pourquoi il est important d’utiliser la méthodologie holistique et d’être humble devant les faits. Il est aussi important d’etre tolérant avec les médecins allopathes. Le patient doit tenter de les réeduquer avec la connaissance holistique, et ce, pièces à l’appui. C’est seulement quand un médecin de l’Etat refuse catégoriquement de considerer qu’il pourrait avoir tort et que l’Holistique est fondée que le patient a le devoir de changer de médecin. Quoiqu’il en soit, son choix doit rester libre et éclairé.

CONCLUSION

“Le marché pharmaceutique est très avide d’intervenir dans le comportement humain à tous les niveaux : nutritionnel, sexuel, cutané, sommeil, bien-être… Étant donné que ces marchés sont absolument gigantesques, la volonté est de ne laisser aucune activité humaine hors du champ de la médecine. Dans le même temps, nous assistons à un mépris absolu envers d’autres façons de vivre et de se soigner qui ne seraient pas occidentales. Sans vouloir faire l’apologie des médecines alternatives, je peux dire simplement que notre médecine contemporaine est incapable de répondre aux principaux maux du quotidien.” Opinion du Dr et Professeur Didier Sicard, ancien chef du service de médecine interne à l’hôpital Cochin, président du comité consultatif national d’éthique, auteur de « l’alibi éthique » (Plon)

Une fois informé de ses droits, de ses immenses capacités de guérison, des limites de la science officielle, des échecs successives de la medecine allopathique conventionnelle de l’Etat, c.a.d. de ceux et de celles qui contrôlent les rouages du Gouvernement, le stagiaire sera en mesure de mieux comprendre les nouvelles découvertes en science innovative, la sagesse des traditions millénaires (hippocratiques, ayurvédique, taoistes,  tibétains, bibliques et autres) et des conclusions des experts compétents.

Fort de cette connaissance de l’Holistique et des mécanismes en physiopathologie, le patient sera davantage motivé pour se prendre en charge et devenir son propre guérisseur, son propre “sauveur”, contribuant par là meme a aider l’Etat à éviter la banqueroute tout en privant les profiteurs et les prédateurs de ce système de médecine conventionnelle devenu profondément pathologique.

En déplaise a trop d’experts de l’Etat qui repriment les expérience nouvelles en médecine alternative les qualifiant de “sectaire”, les faits montrent que le progrès en santé publique et en médecine se trouve moins dans l’investissment des hopitaux,  dans la médicalisation des symptomes et de la vie, voire dans la juridicisation de la maladie que dans l’Holistique.

C’est dans cette perspective, que notre Centre Méditerranéen de bien-être holistique se propose d’entre un éco-lieu de ressourcement, de formation et de correction du délire et des excès allopathiques de la médecine contemporaine qui est devenue entre la première et la troisième cause de mortalité et de souffrance collective. De meme pour les abus en médecines alternatives, il y en a aussi, quoique beaucoup moins que  les abus dans le conventionnel. C’est un peu comme avec l’agriculture, la monoculture à base d’engrais chimique et de pesticides comportent beaucoup plus d’abus et de dégats que dans l’agriculture biologique et bio dynamique, meme s’il peut y avoir des abus dans cette agriculture alternative.

Dans cette perspective, la philosophie et la mission  de notre Centre est d’éduquer les patients comme les professionnels de santé et les médecins à ne plus s’intoxiquer et tromper l’intelligence du corps-esprit avec la plupart des médicaments pharmaceutiques de synthèse, (18) à se libérer de  l’idéologie biomédicale allopathique et d’un système de fausses “croyances” générateur de chronicisation des maladies, de ne plus nourrir ce système médical “moderne” (féodales et mercantiles seraient des qualificatifs plus justes), de laisser ce système allopathique mourrir d’une mort lente, ne serait-ce que parce qu’il faudrait garder la médecine conventionnelle de l’Etat opérante pour ceux et celles qui l’imposent sur le Peuple. Autrement dit, si cette minorité élitiste et ses experts sont à ce point convaincu que leur médecine de molécules synthétiques, de vaccination à additifs toxiques, de chirurgie massive, de prothèses  et autres sont le “best of the best”, et donc obligatoire, OK, qu’ils gardent ce type de médecine pour eux et pour ceux qui pensent comme cette minorité élitiste.

Mais please, respectons les textes internationaux et constitutionnels et libérons en faveur du Peuple et des Générations Futures la médecine hérétique et holistique, de sorte que ses meilleurs techniques puissent favoriser une longue espérance de vie et le bien-être holistique débouchant sur un Peuple vaillant et en bonne santé, dont la majorité serait constituée de centenaires et de super-centenaires.

Ius Cogens

Screen Shot 2015-06-10 at 10.06.32 PM

 “L’un des devoirs du médecin est d’éduquer les masses à ne pas prendre les médicaments” William Osler
 Sir William Osler était un médecin canadien et l’un des fondateurs de la prestigieuse  Johns Hopkins Hospital. Après Hippocrates et Avicenne, il est considéré comme l’un des pères de la médecine moderne.  “Osler created the first residency program for specialty training of physicians, and he was the first to bring medical students out of the lecture hall for bedside clinical training.” Johns Hopkins Medicine: The Four Founding Professors. Hopkinsmedicine.org.
“The young physician starts life with 20 drugs for each disease, and the old physician ends life with one drug for 20 diseases” Dr William Osler
“Listen to your patient, he is telling you the diagnosis,”  Sir William Osler
“The good physician treats the disease; the great physician treats the patient who has the disease”. William Osler
NOTE DE RÉFÉRENCES

(1). Les cytochromes P450 (CYP450) sont des hémoprotéines  (protéines ayant une molécule d’hème comme cofacteur) qui interviennent dans les processus endogènes de détoxination que l’on appelle aux USA “metabolic detoxification” et qui est a distinguer des méthodes de détoxification d’ordre exogène. Les CYP 450 sont aussi des réactions d’oxydoréduction d’un grand nombre de  molécules, qu’il s’agisse de substrats naturels du métabolisme endogène ou de xénobiotiques (polluants, toxines, drogues, médicaments, etc.). Ce sont généralement les oxydases finales d’une chaîne de transport d’électrons. L’abréviation P450 provient de la spectrophotométrie : lorsque ces enzymes sont à l’état réduit et complexées avec le monoxyde de carbone, le pic d’absorbance se situe à une longueur d’onde de 450 nm. La réaction catalysée par les cytochromes P450 la plus courante correspond à une activité monooxygénase : un groupe hydroxyle est formé avec un atome d’oxygène provenant d’une molécule d’oxygène (O2), l’autre atome d’oxygène étant réduit en eau (H2O) à l’aide du NADPH. Les experts en  Science ont identifié plus de 18 000 protéines différentes dans la famille des cytochromes P450. Ces enzymes ont été identifiées aussi bien chez des animaux que chez des plantes, des mycètes, des protistes, des bactéries, des archées et même des virus. La plupart des cytochromes P450 ont besoin, pour fonctionner, d’un autre cofacteur, en l’occurrence une « protéine partenaire » qui leur fournit un ou plusieurs électrons réduisant leur atome de fer, ainsi que d’une molécule d’oxygène.

Les cytochromes P450 des vertébrés sont principalement exprimés dans le foie. Les composés qu’ils oxydent deviennent plus polaires et peuvent être ainsi excrétés, en particulier par les reins, dans les urines. Pour davantage d’info, voir Michael R. Wester, Jason K. Yano, Guillaume A. Schoch, Christine Yang, Keith J. Griffin, C. David Stout et Eric F. Johnson« The Structure of Human Cytochrome P450 2C9 Complexed with Flurbiprofen at 2.0-Å Resolution »Journal of Biological Chemistryvol. 279, no 34,‎ p. 35630-35637 (PMID 15181000DOI 10.1074/jbc.M405427200).  Ainsi que David C. Lamb, Li Lei, Andrew G. S. Warrilow, Galina I. Lepesheva, Jonathan G. L. Mullins, Michael R. Waterman et Steven L. Kelly« The First Virally Encoded Cytochrome P450 »Journal of Virologyvol. 83, no 16,‎ p. 8266-8269 (PMID 19515774PMCID 2715754DOI 10.1128/JVI.00289-09.

(2). “L’exercice physique est le moyen le plus simple et le plus efficace d’éviter presque toutes les maladies chroniques. Il stimule le gène de l’activité physique qui favorise une santé optimale.” (Cf. Eaton & Konner: Paleolithic nutrition: a consideration of its nature and current implications. New Engl. Journal Medicine. 312: 283-289, 1985).

(3).  Le soleil active plus de 800 gènes, y compris les genes des cellulues immunitaires. En effet, de tout nos cellules, les cellules immunitaires ont le plus de récepteurs de la vitamine D. Ainsi,  pour qu’un patient puisse optimiser sa longévité, voire se guérir des maladies dégénératives de l’Etat, il est indispensable de vivre la plupart du temps dans un milieu ou les UVb peuvent correctement pénétrer la peau.

(4). Le stress oxidatif est différent du stress provenant des surrénales. Il est lié au système oxydo-réduction dont les ROS (reactive oxygen species) et les superoxides. Chez les personnes non holistiques, le virus du COVID-19 impact ce système ainsi que le processus de la senescence cellulaire. Le stress oxidatif est donc pertinent tant pour éviter infections et maladies dégénératives ainsi qu’un vieillissement précoce.

(4 a). En physiologie, l’homéostasie est un état d’équilibre intérieur d’un organisme face à des modifications du milieu extérieur. Le rôle principal du système hormonal est de choisir la meilleure solution pour assouvir cet exigence de l’équilibre, et ce par rapport à l’environnement (situation alarmante, nutrition, travail, plaisir etc). Par example, en fonction de la baisse de la glycémie apparaît, entre autres données complexes, la sensation de faim. De meme avec l’hypothalamus, dont l’un des role est le contrôle rigoureux des pertes et gains d’eau et de chlorure de sodium, le maintien du volume de sang (volémie). De meme pour le système nerveux, c’est ainsi que relèvent du parasympathiquele péristaltisme du tube digestif et les processus d’évacuation, une régulation de la pression artérielle, telle qu’une hypertension accidentelle soit immédiatement corrigée par une bradycardie. Idem avec le système “renin-angiotensin system” (RAS) qui est pertinent dans la COVID 19, lequel est un “signalling pathway” qui agit comme un régulateur homéostatique du système vasculaire (Source), idem pour le plaisir, toute expérience qui passe le seuil de la conscience est affecté de plaisir, lequel en partie régule l’excès de frustration, le déplaisir etc.

(4 bis). Bien que les réseaux sociaux d’internet peuvent avoir des aspects bénéfiques, l’ensemble des médias sociaux nous paraisse toxique et aliénante. Non seulement ce médium contribue à altérer les signaux subtiles des réseaux de signalisation du corps-esprit, y compris la  reproduction sexuelle et l’immunité quand les portables et les laptops sont trop près du corps, mais leur usage a une tendance à exclure la liberté d’expression et le débat scientifique. Par exemple, just le fait de poster un poste sur une critique relative à la COVID 19 pénalise même la personne qui n’en est pas l’auteur (quand cette personne poste ce poste sur sa page FB). Ci-après la loi, protégé par l’Etat, de FB est affirmée. “To fight false news, Facebook reduces the distribution of misleading content while also showing additional reporting on the same topic.Pages and websites that repeatedly publish or share misleading content will see their overall distribution reduced, their ability to monetize and advertise removed, and their ability to register as a news Page removed. People will also be able to see if a Page has a history of sharing false news. Deleting the misleading content won’t affect these outcomes.” Cette censure est remplacée par une interprétation plus “mainstream”, voir le lien suivant, sur les statistiques du coronavirus. (Source).

Quoi qu’il en soit, pour nous, l’important c’est de se séparer du social média mainstream le plus que possible en se concentrant sur l’Holistique et sa propre télépathie dont le mode de vitesse et d’activation est supérieure à l’ensemble de ce système de chose que l’on appelle “social media”, ne serait-ce parce qu’à la longue, l’accoutumance à ces systèmes médiatiques éloigne notre conscience de nous-meme et de notre entourage immédiat, tout en aliènant, tout en nous bombardant de publicité non-sollicitée, tout en produisant stress, confusion, “over-load” et souffrance. En effet, comme le rappelle les philosophes et sages de l’Orient, tout ce qui trompe la conscience universelle du “je suis” (i am ou “Ah Ham” en sanskrit) et du moment présent contribue à la maladie et au mal-être. Les Bhagwans  Sri Rajneesh, Ramana et Aurobindo par exemple enseignaient que la prise de conscience juste est celle qui s’est vidée des regrets du passé, de l’anxiété de l’avenir et de la perception de la séparation, du samsara. Or, des social média comme FB et youtube, meme si parfois utiles, censurent la critique et la culture hérétique tout en favorisant y compris via publicité ce qui éloigne l’être sacré de lui-même, tout en le rapprochant du monde diviseur de l’Égo, de la consommation, du mal-etre. C’est pourquoi dans nos stages nous conseillons de faire un “jeune” des social media et de cultiver au contraire l’internet de la télépathie et la lumière de la conscience universelle dans le hic et le nunc. Cette conscience non-dualiste que les philosophes et les médecins éclairés appellent “the light of self-awareness” est une source du bien-être holistique, et donc un élément contributif à la guérison ainsi qu’à la longévité optimale.

(5). Ici aussi beaucoup trop d’experts de la médecine conventionnelle ignorent la médecine du “nez” alors que la super-famille du génome humain qui est la plus nombreuse est la super-famille des genes olfactif, (environ mille) dont les proteins sont essentielles pour la survie et le bien-etre de l’espèce humaine, que cela soit pour l’alimentation, la sécurité ou la reproduction. Sur ces milles genes, un peu plus de 600 sont inactifs, dormant précisement parce que les humains modernes s’éloignent de l’Holistique.

(6). Il y a plus d’une quinzaine de processus biologiques, dont la détoxification et détoxination des humeurs et des molécules peu optimales, le réalignement et la restoration via exercises physiques simples et le néttoyage des traumatismes et émotions négatives via méditation, auto acu-pressions et autres techniques du bien-etre holistique ne nécéssitant ni le concours d’un médecin de l’Etat, ni l’arsenal trop souvent toxique des firmes pharmaceutiques.

(7). On ne peut donc pas nous accuser de pratiquer la médecine de façon illégale et de voir notre Centre Holistique interdit de fonctionner.  C’est ce que les rédacteurs des textes législatifs ont prévu. De grosses amendes, la prison et fermeture des Centres “alternatifs”  et “sectaires” pour ceux et celles qui oseraient améliorer les moyens de la médecine de l’Etat. Meme ceux et celles qui “soigneraient” par passion pour la médecine et par compassion pour les malades risquent de tout perdre, meme s’il n’y avait aucun dommage. Cette oppression non justifiée se met en place assez régulièrement en France. Soyons donc claire, nous ne proposons pas d’utiliser les moyens de la médecine de l’Etat (drogues-médicaments, radiation, chirurgie et autres procédés qui ont été accaparés par l’Etat). Il n’y a ainsi aucune compétition avec les médecins de l’Etat. La médecine holistique a très peu de point en commun avec la médecine de lEtat. Son intégration n’est donc pas possible. D’ailleurs, comment pourrait-on meme suggérer aux patients d’avoir recours à la médecine de l’Etat ? Non seulement les prophètes de la Bible  caractèrisent la médecine pharmaceutique comme un système de chose diabolique (Socrates soulignait cette thèse aussi), mais les faits sont très corroboratifs quant à l’aspect nuisible de l’ensemble de la médecine allopathique. Il peut y avoir des exceptions, notamment en urgence, mais en effet dans l’ensemble, la médecine auquels se réfèrent les rédacteurs des textes législatifs en la matière est celle promue par les firmes pharmaceutiques, les dogmes du passé et les “standards” misent en place par un système corporatiste et protégés par un Ordre des Médecins qui a ses orgines dans le gouvernement très “contrôle” et aussi très “cortisole” de Vichy (Darnan, Darlan, Pétain et les autres individus qui tenaient a controler le Peuple via la peur et la médecine pharmaceutique de l’Etat).

(8). En science, et en particulier en médecine, il est impossible d’être absolu, comme certains movements sectaires le sont, y compris beaucoup d’experts de l’Etat qui qualifient l’ensemble de la médecine alternative comme relevant du charlantanisme. Ceux et celles qui accusent de la sorte parlent la plupart du temps d’eux meme. Ainsi, tout dans la médecine moderne n’est pas forcément mauvais. Au vu des circonstances d’un accident, la médecine moderne peut sauver une vie. Il y a d’autres exemples. Toutefois, ce que nous critiquons (et on se permet de critiquer par l’amour de la médecine du bien-être) ce sont les  nombreux abus et le coté idéologique de la médecine moderne de l’Etat, y compris la majorité des vaccinations que proposent les experts de l’Etat. En Amérique, le tribunal des vaccinations a alloué plus de 4 milliards de dollars pour domage en matière de vaccination. Et ce tribunal est très conversatif. En Holistique, il y a des centaines de  techniques peu chères et pas invasives qui sont cliniquement supérieures aux standards de la majorité des procédés de la médecine moderne. A terme, si les experts de l’Etat sont honnetes, il faudrait remplacer au moins 90 pourcents des standards officiels avec l’Holistique.

(9).  Les éditeurs en chef des deux plus importants journaux en médecine, Lancet et New England Journal of Medicine, ont confirmé le coté frauduleux de plus de moitié des textes publiés dans le peer reviewed littérature. D’autres professeurs de médecine intégres ont corroboré ces faits, souvent en pire. Dans nos stages, nous avons une session spéciale sur la démonstration des “limites” (pour etre poli) de la médecine conventionnelle et de la nécessité y afférent d’enterrer plus de 90 pour-cent de cette “médecine” dans le compostage des dogmes et des insanités de l’Histoire de la médecine.

(10).  Ironie de la vie que l’auteur principle de ce ouvrage a elle-meme été tué par les drogues prescrits de l’Etat. En effet, au lieu d’avoir recours à la cardiologie holistique, ces médicaments à base de molécules de synthèse, toxique pour le foi et d’autres processus biologiques, l’ont achevé, suite à une petite blessure qu’elle a contracté chez elle, près de sa piscine.  Son mari, aussi médecin conventionnel, avait écrit un long compte rendu de cette histoire, tout en imputant aux drogues cardiaques la mort de son épouse. Ni lui, ni sa femme ne connaissaient la cardiologie holistique. Elle n’est pas enseigné en faculté ou dans les conférences médicales. Si elle était, la cardiologie conventionnelle ferait banqueroute en une semaine. Dans nos stages, nous démontrons, pièces à l’appui, la nature iatrogène de la médecine conventionnelle. Cette caractéristique tient au fait que les médecins allopathes médicalisent les symptomes sans aller assez en amont pour adresser les causes pertinentes. Du coup, les complications létales et co-morbidités sont devenus la norme en médecine conventionnelle, laquelle est devenu davantage un business et une idéologie qu’une science..

(11). Vu que cette minorité est train de détruire tant la Nation que l’environnement et le bien-etre du Peuple, il serait en effet souhaitable que cette minorité ait davantage recours à sa propre médecine. Une fois que les minorités prédatrices de tous les pays s’auto-détruiront avec leur propre molécules de synthèse, leur propre vaccination et antibiotiques et anti-constipants, le Peuple pourra par la suite etre plus libre pour pratiquer la Médecine Holistique et vivre en paix et en harmonie avec les virus, les bactéries, les archéas, les cellule eukaryotes, y compris les cellules cancéreuses et les cellules senescentes, mettant par la meme toutes les conditions de leur coté pour que l’ensemble du Peuple puisse atteindre une longévité optimale de super-centenaire.

(12). “The doctorate (Latin: doceō, I teach) appeared in medieval Europe as a license to teach (Latin: licentia docendi) at a medieval university.[2] Its roots can be traced to the early church when the term “doctor” referred to the Apostles, church fathers and other Christian authorities who taught and interpreted the Bible.[2] The right to grant a licentia docendi was originally reserved to the church which required the applicant to pass a test, to take oath of allegiance and pay a fee. The Third Council of the Lateran of 1179 guaranteed the access – now largely free of charge – of all able applicants, who were, however, still tested for aptitude by the ecclesiastic scholastic.[3] This right remained a bone of contention between the church authorities and the slowly emancipating universities, but was granted by the pope to the University of Paris in 1213 where it became a universal license to teach (licentia ubiquie docendi).[3] However, while the licentia continued to hold a higher prestige than the bachelor’s degree (Baccalaureus), it was ultimately reduced to an intermediate step to the Magister and doctorate, both of which now became the exclusive qualification for teaching.[3]”  (Source)

(12 a). Souvent, dès que l’on parle de fréquences, la plupart des médecins certifiés par l’Etat protestent, alléguant que la médecine énérgétique relève du charlatisme holistique et de la culture “new age”. Cette appréciation relève de l’ignorance ou la mauvaise foi. Nous démontrons cette affirmation dans nos stages via power point.

(13). En effet, les experts des instituts prestigieux de l’Etat américain (NIH, National Institutes of Health) allèguent que la détoxification pronée par les experts en médecine complémentaire serait sans fondement. Juste cet aspect du débat en médecine démontre à quel point les experts de l’Etat qui ont écrit une telle affirmation sont soit ignorant, soit complaisant avec le système pharmaceutique.

(14). Comme pour la COVID 19, le cancer favorise une altération de la cascade de coagulation, provoquant par là meme des thromboses.

(15). Depuis plus de 15 ans, la démonstration que la chimiothérapie comme la radiothérapie tuent en effet les cellules des tumeurs, mais non les cellules qui sont responsables des métastases, les cellules de cancer souches. Il y a meme plein d’études qui montrent que  beaucoup de chirurgie en cancérologie répandent le cancer. Bien que chaque cas soit unique, le principe hippocratique, “primum nocere” (d’abord ne pas nuire) devrait être le premier souci en clinique.

(16). Les cytokines sont des substances solubles de signalisation cellulaire synthétisées par les cellules du système immunitaire ou par d’autres cellules et/ou tissus, agissant à distance sur d’autres cellules pour en réguler l’activité et la fonction.

(17).  Les méta-analyses récentes que nous avons examinées ont toutes concluent que les médicaments anti Alzheimer ne guérissent en rien la maladie de l’Alzheimer. Certains experts disent que ces drogues accéléraient le développement de l’Alzheimer. Aujourd’hui, il est de plus en plus constaté que les molécules qui ciblent les plaques amyloides et les “tau proieins” ne règlement pas le fon, qu’il y a d’autres mécanismes plus pertients.

(17 a). Les vésicules extracellulaires (VE) jouent un rôle de communication intercellulaire pouvant réguler le système immunitaire. Les VE sont composées de différentes populations que l’on retrouve dans tous les fluides biologiques et constituent des biomarqueurs ainsi que des outils thérapeutiques dans diverses pathologies. En particulier, les exosomes, qui sont aussi des vésicules, sont puissamment  impliqués dans la communication cellulaire. Les exosomes portent certaines molécules des cellules qui les produisent. Grâce à cesc aractéristiques, il est envisageable d’utiliser les exosomes comme vecteurs, et ceci de manière spécifique. (Source)

(18). Il y a des exceptions, notamment dans les urgences et quelques autres cas dont les accidents. Mais dans plus de 95 pour-cent des maladies, la plupart des médicaments constitués de molécules de synthèse, dont les vaccins à additifs toxiques, contribuent davantage à la caisse nationale de l’Etat et aux profits des firmes pharmaceutiques qu’à la restoration de la santé des masses. Pour nous, l’approche naturopathque et holistique de la médecine est la seule approche crédible appuyée par la Science dénuée d’idéologie et d’intérêts mercantiles. Voir nos stages pour les preuves.

acupuncture71

2020 (c) Le Centre Méditerranéen de bien-etre holistique et ses agents
Avertissements: Toutes les informations de ce site sont de nature éducative et ne constituent en aucun cas des conseils juridiques, médicaux ou techniques. Les liens fournis ne constituent pas une approbation formelle D’autre part, nous ne pratiquons aucune procédure invasive, aucun procédé médical réservé au monopole des médecins de l’Etat. Nous ne donnons aucun conseil médical ou juridique.  Nous ne proposons pas de substituer notre savoir-faire holistique à l’idéologie de la médecine de l’Etat. A chacun sa liberté de choix. Nous exprimons nos convictions librement, (et cette expression est protégée au moins par la jurisprudence de la Cour de Strasbourg et les textes fondamentaux de l’ONU), en montrons les faits. Puis c’est au patient a choisir selon son intime conviction et la  Raison, conformément aux règles qui régissent le “informed consent”, le consentement éclairé.

Leave a Reply

Translate »
error: Content is protected !!