Parcours scientifiques et juridiques

Enseignant pendant de nombreuses années à Paris et aux Etats Unis, lors du cancer et du décès y afférent de son père, en 1998, dans l’Etat de Washington, Christian a re-constaté à quel point une partie importante de la médecine conventionnelle était dysfonctionelle,  fondée sur un paradigme dépassé et une pratique nuisible peu conforme à la Science et aux intérêts du patient.
Du coup, Christian est ainsi revenu à son premier “amour”,  à la médecine, dont la formation remonte il y a plus de trente ans, tant à Paris (faculté de médecine Pierre et Marie Curie) qu’à l’Ecole Française d’Acuponcture (trois ans de formation en médecine orientale), au Cnam (nutrition clinique) et à Céredor ainsi qu’à l’institut Jus Cogens pour la naturopathie, entre autres centres de formation en Israel, France et aux Etats Unis.
CHRISTIAN ADOPTE UNE APPROCHE EMPIRIQUE, SHAMANIQUE ET HOLISTIQUE DE LA MÉDECINE
Bien que Christian ait suivi une formation en Faculté de Médecine, Christian n’est pas un médecin allopathe licencié par l’Etat, muni du pouvoir officiel de prescrire une intervention chirurgicale, un traitement de radiation ionique ou des molécules de synthèse (ie, la définition d’un médicament).
Passioné par la  médecine holistique, fondée sur le “primum non nocere” du Dr Hippocrate (“d’abord ne pas nuire), sur les sciences de la santé démunies d’idéologie et sur le paradigme biophysique et quantique, il refuse de nuire à autrui, de traiter les symptômes via médecine allopathique dont la plupart des médicaments patentées ont tendance à aggraver le déséquilibre initiale qui bloque l’auto-régulation du “corps-esprit” via le mécanisme de l’homéostasie.
L’AVANTAGE DE COMBINER LE DROIT ET LA MÉDECINE
Au regard des nombreux dysfonctionnements de la Société poste-industrielle, une partie non négligeable de la médecine est déterminée par le droit et les tribunaux dont l’idéologie dominante détermine la configuration normative en la matière.  En outre, une importante partie de la pratique médicale conventionelle est basée sur des intérets financiers,  un ensemble de dogmes et des spéculations qui n’ont rien à voir avec une bonne médecine conforme aux meilleurs intérêts du patient et à la science.
Christian a donc embrasser le droit afin de mieux examiner la médecine sanctionnée par l’Etat.  Ainsi, avec les yeux de juriste et l’esprit du détective investigateur, Christian a plaidé dans les juridictions étatiques et fédérales américaines en matière de droit médical,  produits défectueux, droit constitutionnel et autres. De même pour la Cour européenne des droits de l’homme en matière des libertés fondamentales.  Il a aussi beaucoup écrit et parlé sur ces sujets. Voir son analyse sur la responsabilité de l’Etat français en matière de santé pubique y compris pour ce qui est d’une cancérologie responsable et fondée en science. (Voir pages 5 à 18 de la Revue du Mouvement Internationale pour la Liberté du choix thérapeutique, 2005). Y compris un  colloque sur la “cancer,  le droit et la liberté thérapeutique “ qu’il a organisé et animé en  2004 ainsi que d’ autres interventions publiques, y compris sur la protection juridique des professionnels de la santé qui pratiquent la médecine intégrative et holistique, déviant par là même aux standards de l’Orthodoxie (Conférence en Floride).
Dans cette perspective, Christian a crée le Département du droit international  des droits humains à la Gonzaga Law School dans l’Etat de Washington ou il était candidat au poste de gouverneur deux fois (avec comme thème mobilisateur la santé holistique et la soutenabilité). Toujours dans ce cadre, il  a organisé et participé à de nombreuses conférences et conventions médicales en France et aux Etats Unis, y compris via Voice America, tout en aidant  beaucoup de personnes à retrouver la santé et le bien-être holistique par leur propres moyens.
L’INTÉRËT D’UNE INTER-DISCIPLINARITÉ HOLISTIQUE
En médecine holistique, il n’y a que trois grandes paramètres : 1. L’etat de la conscience et des émotions (ce que la Science appelle “psycho-neuro-immunologie et psycho-neuro endocrinolgy).  2. La bio-chimie et la bio-physique.  3.  Et le corps dans son intégrité physique. A l’interieur des ces trois dimensions, il y a des centaines de techniques correctives. L’éfficacité en médecine repose sur l’harmonisation de ces trois paramètres de l’humain.
Dans ce cadre, Christian est bien équipé pour enseigner la santé holistique.  Jouissant d’une double nationalité et culture française et américaine, (depuis l’age de six ans),  juif par sa mère et catholique via son père, Christian s’est souvent penché sur  la “conscience”, et ce d’autant qu’il a pris refuge avec le boudhistisme tibétain graçe à un proche du Dalai Lama, le rimpoché Getsé, tout en cultivant examinant la neuroscience, ainsi que la science quantique et l’astrophysique, dont l’élement conscience est un élément fondateur.   Au plan de l’alimentation végétale et vivante, Christian a pu bénéficier d’une expérience en la matière dès le  début du développement de ce “raw food movement” et “vegan food movement” en Amérique, il y a plus de vingt ans. Il a connu personnellement les pionniers en la matière, de Ann Whigmore, à David Wofle, Thom Lodi, Gabriel Cousenss, Briand Clement, Charlotte Gerson et autres.  D’autre part,  graçe à sa formation en médecine chinoise et acuponcture  et son intéret pour la médecine énergétique et électrique ainsi qu’aux acquis de la nutrition clinique, de l’agriculture bio et de la science innovante, son enseignement est unique.
Screen Shot 2016-03-26 at 10.15.00 PM
 Pour contacter le Secrétariat du Centre:  cliquez-ici.
Copyright 2015-6. Centre de bien-être et de Médecine Holistique et Christian Joubert

Leave a Reply

Translate »
error: Content is protected !!